new Speleologie.net - Site francophone de spéléologie et de canyoning
canyon (cañon) n.m. Gorge profonde creusée par un cours d'eau en terrain calcaire.
canyoning n.m. Descente sportive de canyons.

Préparer une descente de canyon

La météo et les conditions climatiques

Le danger le plus connu de cette activité est la crue. En effet, des accidents arrivent souvent car des canyoneurs imprudents ont ignoré le facteur météo.

Il est indispensable de prendre la météo du massif concerné (tel : 0 892 68 02 + n° département). La météo à plus de 24 heures n'est pas fiable sur des zones montagneuses car les orages sont souvent localisés.

Mais une erreur de prévision météo est toujours possible, c'est pourquoi il faut rentrer dans le canyon le matin, pour éviter de se trouver dans la crue au moment des orages de fin d'après midi (16-17h).

Mais tous les canyons de sont pas forcément sujets à la crue à chaque fois qu'il pleut. Il faut se renseigner sur le bassin versant (surface, couverture végétale, structure du terrain) du canyon en lisant le topoguide et en consultant la carte IGN locale.

 
Longueur, technicité et engagement de la course

Le topoguide est très utile avant de descendre un canyon. Il va permettre de :

- connaître les itinéraires et les durées des marches d'approche d'aller et de retour

- étudier le topo afin d'évaluer la technicité et la continuité des obstacles à franchir

- localiser les difficultés aquatiques (longues marches, sauts)

- connaître l'engagement lié au site (encaissement, présence ou non d'échappatoires, risques de crues, barrages, ...).

Le canyon choisi doit être adapté au niveau technique et à la condition physique des participants. Si le canyon ne correspond pas au niveau du groupe, la descente prendra plus de temps que prévu, et les risques d'exposition aux orages de fin d'après midi sont plus grands.
 
Logistique

Pour réaliser une sortie dans les meilleures conditions, il convient d'étudier correctement le descriptif et la topo du canyon choisi, afin de prévoir correctement la logistique des transports, les besoins en matériel, la nourriture et une pharmacie adaptée.

Pensez à prévoir correctement vos navettes de véhicules. Plusieurs personnes doivent savoir où se trouvent les clés des véhicules.

Le matériel technique dépendra du type de canyon, des difficultés rencontrées, et de l'engagement, mais on peut considérer comme règle générale :

- 1 corde d'une longueur supérieure à 2 fois la hauteur du plus grand obstacle
- 1 corde de secours d'une longueur supérieure à une fois cette même hauteur
- 1 corde plus petite pour gérer les mains courante (facultatif)
- le matériel classique personnel (néoprène 5mm, baudrier, longes, huit, casque, ...)
- Des maillons et des cordelettes pour rectifier les relais
- Un matériel à spitter et des pitons

- matériel de secours (matériel de remontée sur corde, poulie bloqueur, pharmacie, frontale, bougies, briquet, couverture de survie)

- nourriture et boisson (prévoir de l'eau en quantité suffisante car on se déshydrate énormément en canyon)